Autoportrait à la nébuleuse.jpg

Dramaturge et metteuse en scène, Isabelle Elizéon est aussi chercheuse en arts de la scène, sciences de l'art et transdisciplinarité. Elle est membre chercheuse associée du LLCP - Paris 8, de l'HCTI - UBO (Brest) et membre actif du CIRET (Centre International de Recherches et Etudes Trandisciplinaires). Elle enseigne à l'Université à Brest et Angers. Titulaire d'un doctorat en arts de la scène de l'IRET - Université de Paris 3 Sorbonne Nouvelle et d'un DESS en Ethnométhodologie de l'Université Paris 7 Denis Diderot. Entre 1999 et 2002, elle s'est formée à l'Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq et au L.E.M (Laboratoire d'Etudes du Mouvement de la même école) à Paris.


Les axes de création et de recherche d'Isabelle sont transdisciplinaires. Elle allie son travail de création, d'écriture à ses recherches axées sur l'esthétique, le mouvement et la danse, les sciences humaines, les arts et sciences. Elle publie régulièrement en France et à l'Etranger dans des revues telles que Plastir (arts et sciences), Africultures, Editions In Press, Editions Garnier (France), Revista Cena (Brésil) etc. (voir publications).

Elle développe une recherche sur la danse du chorégraphe Bernardo Montet (soutenue par le CND, Centre National de la Danse) et développe un questionnement sur les relations humaines, entre corps, imaginaires et milieux, comme dans l'oeuvre du dramaturge franco-ivoirien Koffi Kwahulé. Elle mène une recherche-création en arts-sciences, au sein du collectif TranSborder (avec Fabien Riera), portée par la Cie Lasko, soutenu par la Fondation de France, avec l'Institut Univerisitaire Européen de la Mer et le laboratoire LEMAR et le laboratoire BCA (Padoue - Italie) pour le projet international de recherche en biologie marine et sécurité alimentaire, Climclam.